Historique et armoiries

La campagne à proximité de la ville

La Municipalité, fondée le 11 août 1917 de parcelles des paroisses de Saint-Constant, Saint-Édouard, Saint-Philippe et Saint-Michel, et dont le nom officiel est devenu la municipalité de Saint-Mathieu le 19 mars 1921, est située à une vingtaine de minutes des ponts Champlain et Mercier, au sud-ouest de Montréal, à proximité de la croisée des autoroutes 30, 15 et de la route 132.

Le territoire de Saint-Mathieu fait partie de la MRC de Roussillon et de la Communauté métropolitaine de Montréal. La population de Saint-Mathieu, selon le dernier recensement 2016, compte 2156 habitants, ce qui fait de Saint-Mathieu la plus petite Municipalité de la MRC de Roussillon. Saint-Mathieu est limitrophe des villes de Saint-Philippe, Candiac, Saint-Constant, et est bordé au sud par la Municipalité Régionale de Comté des Jardins-de-Napierville.

D’une superficie de 32,27 kilomètres carrés, Saint-Mathieu, bâti le long des méandres de la rivière « La Tortue », accueille de nouveaux citoyens qui recherchent une belle qualité de vie ainsi que la tranquillité. La Municipalité à vocation majoritairement agricole compte plusieurs pôles résidentiels : les domaines Bonneville, des Marguerites, Brossard ainsi que la Cité mobile anciennement nommée domaine Val-Boisé. Nous y retrouvons quelques industries, commerces locaux et bien sûr l’école primaire Jacques-Barclay. Depuis, la population est en constante progression. Les terrains disponibles sont en général plus grands qu’en ville et le périmètre urbain est maintenant desservi par les services d’aqueduc et d’égouts, une étape importante pour Saint-Mathieu.

 

Armoiries

C’est en 1992 que les citoyens de Saint-Mathieu sont devenus les Mathéennes et les Mathéens, gentilé entériné par la commission de toponymie du Québec.

La devise de la Municipalité :

  • Unité

  • Harmonie

  • Équité

 

 

  • Les armoiries de Saint-Mathieu symbolisent un bouclier pour la défense des intérêts de la Municipalité
  • Le blason fait référence à un ancien écu français en mémoire de nos origines
  • Les maisons représentent les différents développements
  • L’église fait référence à la place de celle-ci dans la vie des citoyens
  • La présence du Centre communautaire souligne le bourdonnement des activités de la vie sociale et économique de la Municipalité
  • Quant aux bandes dorées, elles illustrent inévitablement l’importance du milieu agricole au sein de la communauté
  • Les arbres représentent l’importance grandissante accordée par les citoyens à l’environnement
  • La bande bleue évoque tout naturellement la rivière « La Tortue »

Les couleurs ont, elles aussi leur signification :

Or :  l’éclat, la justice, la foi, la force et la constance
Bleu :  la paix, le bien-être
Vert :  la qualité de l’environnement

Enregistrer